Menu

AMT_02 - Patrimoine commun végétal

Statut

Patrimoine commun végétal - 2019_...

Sociabilité de l'arbre urbain _ Géraldine PERRODIN

Sujet : Patrimoine commun végétal : un nouvel enjeu

Auteur : Lito Adda--Netter, Aurélien Mousquès, Marie Trémolières

Nous avions choisi comme sujet de départ l’arbre au temps 0 du chantier. L’idée était d’étudier quels rapports interviennent entre l’arbre et son environnement pendant la durée du chantier et de quelles manières s’illustrent ces rapports. Selon le degré d’intervention qu’impliquait le chantier, la part de végétation existante variait. Plusieurs approches semblent possibles mais elles découlent du processus de projet mis en place en amont.
Pour cette raison, nous avons décidé d’élargir notre sujet et de raisonner sur un temps plus long, celui du projet. Cela nous a permis de comprendre que le travail du patrimoine existant, que nous avions figé au moment du chantier dans notre première approche, commençait en réalité au début du projet. Il permet d’étudier et de considérer cette matière végétale, d’en estimer l’importance et d’en conserver la part juste dans le projet. Cette notion de temps introduit la notion d’arbres remarquables (cf definition) qui apparait alors comme la première considération accordée à ce patrimoine arboré.
Notre cheminement nous a enfin mené à étudier la notion de patrimoine commun (cf définition). Celle-ci s’est d’abord appliquée pour les droits de la mer mais elle est essentielle dans la responsabilitation de l’homme à l’égard de l’environnement. A l’echelle de l’architecture, on observe une évolution des théories et des pratiques. C’est avec de grandes familles de projets que nous avons tenté de cerner cette notion de patrimoine commun végétal et ses applications actuelles.

Document lié : Dossier_thA_orie_v2_Adda_Netter_Mousques_TrA_moliA_res.pdf

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Thème majeur : Social

Activités : Texte, Article

facebook Linkedin Viadeo