Menu

AMU_05 - Lutter pour 'acte architectural

Statut

Lutter pour 'acte architectural - 2017_...

L'Architecte et les autres

Collectif ETC

3 notions du texte
CO (rapport ensemble_toute la démarche naît de la communication entre les différents acteurs, elle est basée sur la collaboration)
PROCESSUS (le collectif développe un programme de projet qui s’intègre dans une démarche longue, faite avec les habitants et qui s’inquiète des réalités du terrain.)
MANIPULATION (la démarche implique de rentrer en contact avec le projet architectural. On apprend aux habitants à manipuler les outils et les réflexions architecturales.)

3 notions issues des références

ref:
Simone et Lucien krol
L’Architecture est un sport de combat entretien avec Rudy Ricciotti
Construire autrement, comment faire ? Patrick Bouchain

- RAPPORT DE FORCES (l’architecte doit coexister avec les différents acteurs, il doit exister pour défendre ses idées mais ce rapport est altéré notamment à cause de l’aspect économique qui prend largement le pas sur les considérations architecturales)
IMPRÉVU / NORMALISATION (l’architecte doit laisser une place à ce qui n’est pas prévu, ce qui est moins calculé et qui mérite une importance car il peut aussi parfois porter les marques d’une trace humaine...)
DIFFÉRENCE (L’architecte avance commence par la lutte pour exprimer librement ses idées puis les confronter avec les autres acteurs pour rechercher cette fois le consensus. Mais ce différent d’origine est nécessaire pour faire architecture. C’est aussi un point contre la normalisation de l’architecture, cette dernière doit être le plus consciente possible et la plus critique quant aux lois qu’elle subi)

3 thématiques
LUTTE
ÉDUQUER
COMMUNIQUER


En quoi la lutte fait émerger l’acte architectural ?


Comment construire ?
L’acte architectural naît tout d’abord d’une lutte dans un contexte économique et politique. L'architecte doit faire face aux différents rapports de forces inscrits dans une période de crise (coupes budgétaires faites au collectivités locales...) et à la pression qui l’entoure quant à la «normalisation» de l’architecture.
Pour cela il doit se diriger vers l’éducation et la sensibilisation des citadins mais aussi des futurs architectes. Il doit y avoir une formation plus précise au regard du Droit et les personnes doivent être politisées.
Cette idée entraîne des démarches de communication non seulement au regard de la transmission d’un savoir mais aussi quant aux ouverture de travail collectif. L’architecte doit travailler avec les autres. Cette étape reflète la recherche du consensus entre les différents acteurs. Il n’est seulement possible que lorsque l’acte architectural a éprouvé une lutte pour défendre ses positions. Une fois que tous les acteurs ont pu exprimer librement leur opinion, leur opposition... C’est donc dans la différence que le projet doit se construire, du point de vue du débat mais aussi par rapport à une lutte contre le «normal», le «prévu».

Document lié : 17.10.24_NUAGE_DE_MOTS_IMPRESSION.pdf

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

facebook Linkedin Viadeo