Menu

AMU_08 - Debriefing du 15-10-2017

Statut

Debriefing du 15-10-2017 - 2017_...

L'Architecte et les autres

LA MÉMÉ * – KROLL
* pour maison médicale, la maison des étudiants en médecine

« La Mémé synthétise un processus participatif, une conception à partir de composants modulables et compatibles, et une pensée paysagère. » Patrick Bouchain.

-Lutte contre le système politique urbain des grands ensembles
La lutte comme déclencheur du projet

En 1968, une décision politique éjecte de Louvain toute la partie francophone de l’université. En contre partie, le pouvoir en place garantit le financement nécessaire à sa réinstallation en territoire Wallon. Il est alors décidé de créer une ville-nouvelle, Louvain-la- Neuve, en plein campagne, à 15km de Bruxelles.

Démarche: Contestation des étudiantes sur le 1er schéma directeur mis en place par l'administration universitaire. 1969: Les étudiantes ont eux-même pris l'initiative de choisir leur architecte car ils refusent la création d'un plan d'ensemble (comme par exemple une ville nouvelle)

1969: Ils font appellent a Lucien Kroll
1970-72: Construction de la Mémé


- l'imprévu comme vecteur de la construction
Dans le processus de construction l'imprévu fait parti

Des colonnes qui ne sont pas les memes , aucun alignement mais pourtant une maitrise derrière ( grille mise en place)
Les ouvriers entrepreneurs ont signé sur lebâtiment eux-meme : Role de communication visible à travers le batiments lui-meme

Recréer un paysage: bcp de végtation : le temps comme dimension principal de l'architecture : permet l'évoluion

La trace de l'artisan

ACCOMPAGNER - CO-DIFFUSER
« Si la trace de la main de l’artisan s’ajoute déjà à l’architecture, nous faisons le simple pari que la trace de l’habitant sera encouragée à s’y ajouter aussi. » P. bouchain

- Travail en collaboration avec l'artisan: une discussion, une aventure : travail mis en avant : l'assemlage, l'artisan mène une reflexion dans le processus de création: Revalorisation du métier.

- Bouleversement des rapports de force qui mène à une hiérarchie horizontale.

- A travers le projet lui-même : le paysage, l'urbain, la profondeur entre les bâtiments permet une diffusion des valeurs de vivre ensemble à l'image du processus en créant un terrain commun. Cette dimension vient harmoniser et unir la diversité des bâtiments, des rues. Le tissu urbain évolue selon la notion d'imprévu grâce à la présence du végétal.

– Patrick Bouchain. 2013. Simone et Lucien Kroll, une architecture habitée. 360p.

Document lié : 2015_11_21_AMU_Presentation.pdf

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

facebook Linkedin Viadeo