Menu

BPS_01 - Biographie Alvar Aalto

Statut

Biographie Alvar Aalto - 2016_...

Rôle et responsabilité de l’architecte

Auteur : BETEMPS Florian, PLOBNER Paul, SIMONNET Benoît

Diplômé en 1921 de l’Université Technique d’Helsinki, Alvar Aalto est l’une des figures majeures représentatives du design scandinave qui émerge au cours des années 1950 et qui a fait valoir son travail au niveau international.
C’est à travers une forte attache à la Finlande, sa terre natale, ainsi qu’aux travaux de son père cartographe que s’est développé son intérêt pour la nature, qu’il place au centre du projet. Si l’Homme a avant tout créé l’architecture, s’est bien pour se protéger de celle-ci. Toutefois, il ne peut s’empêcher de la contempler et de vouloir s’en imprégner. L’architecture inspirée des travaux de Franck Lloyd Wright met en place des procédés de parcours et d’organisation spatiale qui se basent sur des systèmes d’organisation organique, laissant place au développement libre, délaissant la doctrine du système de l’angle droit qu’Aalto trouve trop rigide, et à la linéarité des parois qui viennent se libérer par la courbe.
La nature, si puissante soit sa force destructrice, fait également don de richesses incommensurables en matériaux divers. L’architecture du mouvement moderne dont Aalto est un fervent admirateur, doit dans son idéologie se servir des ressources mises à disposition. La culture d’un pays entier dont s’est imprégné l’architecte met au cœur de sa démarche constructive des matériaux locaux, notamment le bois et la brique, qui ont à eux seuls la vocation de pourvoir aux besoins de l’habitat Scandinave. Ainsi, contrairement à ses contemporains, il ne promeut pas l’innovation technique que constituent le béton et le métal, mais favorise l’utilisation de matériaux issus du milieu naturel dans lequel s’inscrit son architecture, renforçant le lien que celle-ci entretient avec le site, et unifiant les rapports qu’entretiennent Homme, architecture et nature.
Cette symbiose, il souhaite la mettre en place dans un champ d’application large, en unifiant l’architecture et les éléments qui l’habitent et de telle manière à ce que ceux-ci servent les qualités architecturales au profit d’une fonctionnalité accrue. Si l’architecture, qui vient se nourrir des matériaux qu’a à offrir la nature, est l’espace qui vient la compléter, alors le mobilier est le support qui vient étayer le fonctionnalisme de l’architecture. Aalto voit ainsi le mobilier comme une partie prenante de ce qui devrait être une œuvre d’art totale, venant de fait unifier les styles et servir d’appui intermédiaire qui permettrait de consolider les interactions entre l’humain et l’environnement qui l’entoure. Au-delà de l’expression des matériaux naturels employés à travers des techniques innovantes qui remettent la question de l’expression stylistique en cause, Aalto souhaite développer en parallèle des éléments de mobilier et de design qui s’inscrivent dans une politique fonctionnaliste émergente, qui se veut innovante et tente d’adapter les objets du quotidien aux proportions du corps, notamment par un travail sur la forme. Par cette recherche, l’architecte établi ainsi des liens à plusieurs échelles entre l’Homme et son environnement quotidien, joignant le tout, l’abri et l’utile.

Voir aussi :

Groupe thématique : td

Thème majeur : Biographie

Activités : Texte

facebook Linkedin Viadeo