Menu

BP_01 - quelle place pour l’architecte face aux solutions techniques contemporaines ?

Statut

quelle place pour l’architecte face aux solutions techniques contemporaines ? - 2016_...

2016_PHAM

Sujet : quelle place pour l’architecte face aux solutions techniques contemporaines ?

Auteur : boullay martin paraire auguste

Diffusion : Dinh-Luan PHAM

Quelle place pour l’architecte face aux solutions techniques contemporaines ?


Si l’architecture se réclame parfois de la « cosa mentale », d’être une chose de l’esprit, elle n’en reste pas moins viscéralement liée à un pendant plus pragmatique, celui de la matière et de son agencement dans l’espace. Dès lors, elle s’enracine dans une époque et convoque les moyens techniques à sa disposition. A l’heure où les avancées technologiques viendraient définir à elles seules un cycle tout entier, l’ « ère numérique », tout concepteur se doit d’exercer, à la manière de Descartes dans le Cogito, un doute raisonné. Il s’agirait alors de dégager des principes de mise en œuvre, une éthique du matériau libre de tout préjugé, autrement dit un socle technique qu’aucune considération ne viendrait ébranler.
Il sera nécessaire d’identifier dans ce court article les enjeux d’une telle entreprise, d’identifier les problématiques que chaque échelle soulève et comment ce doute permettrait à l’architecte de répondre avec plus de justesse aux questions contemporaines.

Le matériau, une solution architecturale ?

Quelle cohérence pour le matériau moderne dans un contexte d’épuisement des ressources, comment associer les exigence de la matière, de la forme et de la société, trouver le bon matériau pour la bonne situation… et inversement.

Une uniformisation des réponses

L’architecte doit-il encore tenir une simple position de prescripteur face à la complexité des questions qui lui sont adressées ? Ou est-ce à lui de retrouver cette cohérence interne dissimulée derrière les solutions catalogues?

Échapper à la vague de fond

voyant au-delà des modes et des conventions d’un imaginaire collectif qui attribuerait des bienfaits à un certain matériau, à une certaine technique, à la « technologie ».


Cedric Price le formulait ainsi ; « la technologie est la réponse… Mais quelle était la question ? » Il n’y a dans la technique aucune vertu, aucune valeur, c’est au contraire neutre qu’elle apparaît dans un premier temps, telle un outil. Quant au bâtiment, il ne peut s’affranchit d’un positionnement, d’un sens. Puisqu’un bâtiment ne pourrait être réduit qu’à une série, un enchaînement de solutions techniques, il apparaît alors un paradoxe que l’architecte se doit de résoudre. C’est pourquoi il se doit de faire entrer en résonance toute considération avec la matière pour enfin, donner un sens à la technique.

Document lié : article_theorie_architecture_et_technique_Boullay_Paraire.pdf

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Thème majeur : la technique

Notions - mots clefs : architecte_technique_coherence_materiau_doute

Échelle : M

facebook Linkedin Viadeo