Menu

CMM - Médias et précarité

Statut

Médias et précarité - 2016_...

Précarité

Auteur : Thiébaud Chollet - Félix Mascherpa - Adel Mohamedi - Salomé Rigal

Diffusion : Rigal

Nous avons commencé à étudier, en parallèle, un livre de Pierre Bourdieu, Sur la télévision ainsi qu'un article de Julien Damon, La question SDF au prisme des médias.
Les premières notions évoquées sont, tout d'abord, l'idée que la télévision a tendance à cacher des informations importantes, relevant de problèmes de société majeurs cachés derrière des faits divers, qui vont intéresser tout le monde, phénomène que lui appelle "omnibus". Les problèmes divisent, pas les bonnes nouvelles. Le sujet de la censure à la télévision est évoqué, sous plusieurs aspects. En complément Julien Damon dira que les médias contrôlent la politique. "Il est évident qu'il y a des choses qu'un gouvernement ne fera pas à Bouygues, sachant que Bouygues est derrière TF1" (Bourdieu). Pour lui ce sont des censures d'ordre économique. Une boucle se fait pressentir, entre politique et médias tentant de se contrôler l'un l'autre.
Du côté de Julien Damon, il traitera lui de cette même influence, qui n'est inconnue pour personne aujourd'hui : "Les médias participent bien à l'énoncé et à la délimitation des problèmes publiques." Il concentre tout de même sa "contribution" sur la question des SDF étant donné qu'il est spécialiste de la précarité ainsi que des questions sociales.
Il relève que le terme le plus cité dans les questions d'errance, de pauvreté et d'absence de logement par l'AFP est "SDF". Et ce simple mot, englobe des définitions très variées et englobe sans-abri, clochard, sans-logis, exclu, vagabond, mendiant, ou nouveau pauvre.
Il prouve aussi qu'il existe une concentration de l'attention médiatique sur la période hivernale, qu'un agenda médiatique serait en place et que les populations étant sensibles à ces questions, les médias les leur présentent.
Et enfin il dépeint une dérive dans le sensationnel de la part des médias mais selon lui "tendance est autant le fait des acteurs du système de prise en charge, notamment des associations, que des journalistes".

Dans une première partie, c'est avec termes, précisions, et graphiques à l'appui que Julien Damon à la prépondérance médiatique du terme SDF. Son origine (dès le XIXe siècle dans les registres de police) ainsi que son évolution dans le monde des médias. Qu'une sorte de synthèse du terme a eu lieu. Par un travail de documentation il a pu relever l'année exacte où le terme a explosé, c'est-à-dire en 1993 avec l'AFP. En effet, en 1992 deux dépêches titrent SDF, alors qu'en 1993 il s'agit de cent cinquante.
D'autre graphiques montreront que le terme SDF est employé par l'AFP 209 et 247 fois en Novembre et Décembre contre 62 et 69 fois en Juin et Juillet. Et tout les ans, la question est traitée (plus ou moins) sous trois points. "Le ton de l'indignation, le constat de l'urgence et l'appel au pouvoir public". Chaque chaîne et chaque média "dosant" selon son orientation politique, son popriétaire etc...

Nous pensons donc qu'au vu de ce début d'analyse des textes reccueillies, il serait interessant d'accompagner chaque semaine nos lectures d'exemples que nous confronterions à ces dires. Que ce soit dans les JT nationaux ou dans les presses web afin de mettre en pratiques ces quelques points.

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Thème majeur : Influence des médias à travers le thème de la précarité

Notions - mots clefs : #Media

Activités : Article

Famille : Texte "article revue"

Échelle : M

facebook Linkedin Viadeo