Menu

CY_marot_final_rendu - faire paysage : l'effet téléscopique

Statut

faire paysage : l'effet téléscopique - 2016_...

2016_YON

Sujet : faire paysage : l'effet téléscopique

Auteur : MAROT

L’Art de la Mémoire tente de définir de nouveaux outils de lecture et d’interprétation du paysage fondés sur une relecture des constituants d’un site. Sébastien Marot qualifie cette démarche de sub-urbanisme. Derrière cette terminologie n’ermerge ni un style architectural ou une nouvelle catégorie de paysage mais plutôt une méthode de projet, l’existance de conditions permettant la relecture d’un site. Dans cet ouvrage, l’auteur considère plusieurs exemples comme des parcs ou des villes (Parc de Sauvy, Central Parc, la Spiral Jetty de Smithson, …). Il choisit volontairement des entités spatiales où le programme n’est pas un ensemble d’usages rigides mais plutôt un entrelacs d’itinéraires, une superposition d’échelles de lecture et de détails qui ne demandent qu’à être révélés. Ainsi cette méthode d’investigation agit comme le révélateur du site, mettant en exergue ses caractéristiques topographiques, géologiques, culturelles ou techniques. Le trajet suggère également l’existence d’un itinérant, d’un visiteur pour éprouver cette expérience de la ligne.

Document lié : RENDU_FINAL_17mo.pdf

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Famille : Texte ouvrage et direction d'ouvrage, Texte expo, rapport, site, autre, Concept tous

Échelle : XL

facebook Linkedin Viadeo