Menu

DHHAS1 - L'enveloppe

Statut

L'enveloppe - 2015_...

Sujet : L'enveloppe

Auteur : DHose_HashemiAzar_Semervil

La question de l’enveloppe a toujours été présente en architecture. Très souvent associée à l’idée de protection, elle découle de la structure, mais aussi des services mécaniques, avec comme unique fonction la dissimulation de ceux-ci.

Cela réduit l’enveloppe à un rôle ornemental, impliquant presque que l’on pourrait s’en passer, comme le rappelle Reyner Banham dans “L’A-Maison” : “Si une maison contient [...] tant de services que l’ensemble de ces appareils pourrait tenir debout sans prendre appui sur elle, alors à quoi sert la maison ?”, non sans souligner cependant que “les services mécaniques sont trop modernes pour avoir déjà leur sagesse proverbiale dans le livre d’or de la profession [d’architecte]” dans la conception commune.

Cela commence à soulever une problématique : comment appliquer le principe d’enveloppe du Beaubourg de Renzo Piano dans l’architecture quotidienne, autrement dit : comment, étant donnée l’importance primordiale de l’énergie, dépasser cette “peur” du tuyau en le mettant en relation directe avec l’enveloppe ?

En écho à cette question et tout en sachant que de nos jours, la question de l’économie et de l’écologie sont aussi importantes que celles de l’énergie, qu’est-ce qu’impliquerait un traitement de la membrane dans le sens de l’énergie d’un point de vue environnemental et économique ?

Nous allons tenter de répondre à cela en envisageant la membrane selon deux concepts spatiaux et les conséquences formelles qu’ils impliquent : dans un premier temps, celui de rayonnement, puis dans un deuxième temps, celui de porosité.

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Thème majeur : enveloppe et énergie

Notions - mots clefs : enveloppe_energie_rayonnement_porosite_cloisonnement_decloisonnement

Activités : Article

Famille : Concept autre

facebook Linkedin Viadeo