Menu

DLP2 - Trois échelles

Statut

Trois échelles - 2016_...

Sujet : Oser - L'altérité, le spécifique, la bienveillance, les cultures

Auteur : Philippe Madec

Diffusion : Dimitri Toubabos

Ces trois concepts s’inscrivent dans une démarche contemporaine propre entre autres aux architectes qui composent le livre duquel est tiré le texte « Oser – l’altérité, le spécifique, la bienveillance, les cultures »de Philippe Madec. Cette approche se propose de « Ré-enchanter le monde » autrement dit de créer et de construire un mode de vie nouveau spécifique à chaque lieux, espaces, régions. Les architectes du Global Awards s’inscrivent déjà dans ce rôle nouveau de l’architecte, celui de traiter avec les usagers de manière plus spécifique et d’être comme cela à l’écoute des besoins particuliers. Les démarches architecturales de ses lauréats rendent compte d’une architecture contemporaine rationnelle, actrice d’une société éthiquement, civilement et socialement consciente, innovante dans le domaine de l’écologie, des énergies, des matériaux et enfin en avance sur son temps par son application de nouveaux standards d’habitat. Surtout les processus utilisés témoignent d’une approche globale et d’une conscience partagée qui s’appliquent à des projets utilisant les ressources propres d’un lieu dans une situation singulière. D’après ces différents exemples, nous nous rendons compte que s’il existe des objectifs communs entre les architectes ils sont appréhendés en fonctions de besoins locaux au travers des particularités de certains milieux qui définissent des besoins. Concernant notre premier concept, celui de la conscience collective, du vivre ensemble et de l’en-commun, prenons l’exemple de Luise Rinser qui dans son roman Wie wenn wir alle ärmer würden, paru en 1974 cite Willy Brandt selon qui la vraie dimension civile d’un peuple est, en dehors de sa culture et de son efficience économique ou politique, sa capacité d’engagement, de sentir avec et et les autres. Nous mettons en avant ici l’importance du non individualisme à l’échelle locale. L’importance du partage et de la mutualisation de nos biens au sein de notre quartier, l’importance de prôner des modes de vie fonctionnant localement.
Selon la définition donnée dans le rapport Brundtland en 1987, le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Nous voulons donner ici en conclusion de cette analyse la définition d’un développement durable alternatif qui serait le développement d’une petite échelle spécifique à des territoires particuliers, attentif aux attentes et aux besoins personnels, à l’écoute de la nature et de ses limites, en conformité avec les moyens de chacun, susceptible de créer une architecture capable de créer de l’en commun et d’amener une richesse dans des espaces oubliés, de faire vivre les cultures spécifiques, enfin d’inventer un monde durable, respectueux de chacun et qui puisse tendre à une globalisation à l’échelle de la planète.

Document lié : THEORIE_RENDU.pdf

Lien externe : http://www.atelierphilippemadec.fr/

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Activités : Texte, Article

Famille : Texte ouvrage et direction d'ouvrage, Concept tous

Échelle : S, M, L

facebook Linkedin Viadeo