Menu

DT_FP - BIM comme bouleversement interprofessionnel majeur

Statut

BIM comme bouleversement interprofessionnel majeur - 2014_...

Simulation - Dimitri Toubanos

Sujet : BIM comme bouleversement interprofessionnel majeur

Auteur : PELEGRIN François

Diffusion : dans : CELNIK Olivier & LEBEGUE Eric (sous la direction de), BIM & Maquette Numérique, Paris: éditions Eyrolles et CSTB, 2014, 620p., pp. 157-159.

Dans « BIM comme bouleversement interprofessionnel majeur », François Pelegrin commence son article en nous expliquant qu’il est dorénavant devenu primordial d’évoluer vers un modèle pérenne. Il faut sortir d’un modèle principalement économique et remettre l’homme en position centrale en privilégiant les dimensions sociales culturelles et environnementales.
Il faut également revoir notre approche globale pour réparer et construire un cadre de vie de qualité durable, le fonctionnement des filières de construction et cadre de vie actuel ne permettant pas d’atteindre cet objectif.
Ainsi, il faut créer une vraie rupture dans la méthode ; tout d’abord en réalisant des investigations plus poussées sur les systèmes constructifs et le choix des matériaux, puis en développant un système d’autocontrôle pour assurer le respect des exigences et baisser les coûts des vérifications et expertises.
Pour François Pelegrin le BIM est le processus qui va nous permettre de répondre à ces attentes et de créer une rupture avec les schémas obsolètes.
Ce processus révolutionne les pratiques et le mode d’élaboration des projets en plaçant les di érents acteurs dans un environnement de travail partagé. Le BIM permet la gestion cohérente en 3D des informations du projet, et, grâce à une collaboration massive, un enrichissement progressif de ces données. Il en résulte un gain de temps, permettant de réaliser un nombre plus important de simulations ainsi que de meilleurs calculs afin de réduire les risques d’erreurs.
Ce format 3D intelligent est donc un outil permettant au concepteur la visualisation des contraintes, mais également un
outil d’autocontrôle automatique signalant les di érentes transgressions des règles édictées, apportant ainsi une dimension pédagogique. C’est la mémoire vive du projet qui profite à tous car elle o re un suivi constant et apporte une garantie à toutes les parties prenantes du projet (assureurs, maitre d’ouvrage, consommateur…)

Document lié : Ensapb_theorie_TD_TH3.pdf

Voir aussi :

Groupe thématique : Texte

Notions - mots clefs : Groupe Dimitri Toubanos 2017-2018

Activités : Article

Famille : Texte chapitre d'ouvrage

facebook Linkedin Viadeo