Menu

GGS_04_final - biomimétisme

Statut

biomimétisme - 2016_...

GGS

Sujet : biomimétisme

Auteur : Eva Gilson, Aurore Gros, Victoria Side

Diffusion : Aliénor Durand

La conception architecturale et urbaine désigne le processus de fabrication, la façon de penser la ville dans sa globalité. Il s’agit de comprendre comment elle est, devrait-être et évolue. C’est un système en constant mouvement, qui s’adapte à son environnement. Ces conceptions architecturales peuvent suivre le même schéma que certaines organisations biologiques. On entend par organisation biologique, les organisations mises en place dans la nature, comme le système cellulaire, ou encore l’évolution d’une plante. On y trouve la notion de cycle, de renouvellement. Ces systèmes s’adaptent et s’optimisent afin de répondre au mieux aux besoins rencontrés (comme une tige de vigne vierge qui tend naturellement vers l’endroit le plus ensoleillé). Le biométisme est différent de la bioinspiration car au lieu de s’inspirer de l’esthétique de la nature, il reproduit son processus dans l’architecture. On s’interroge alors sur l’impact que pourraient avoir ces organisations sur ce que l’on appelle la « ville de nos jours » c’est-à-dire une ville régie par les règlementations, soumise aux systèmes économiques et sociaux qui la composent, aux usages propres aux habitants et à l’organisation interne de la ville. Cette ville qui se trouve face à des besoins immédiats, tel que le logement. Au-delà du bâti propre, ces besoins nécessitent une réflexion et restructuration globale.
Dans les années 60-70 beaucoup de réflexions ont été menées sur l’évolution des villes prenant pour modèle les organisations biologiques qui régissent la nature et tout organisme vivant.
Certains projets prenaient en compte la ville telle qu’elle était et essayaient de l’améliorer en gardant ses caractéristiques et d’autres réflexions étaient menées sans prendre en compte un site mais en imaginant une ville nouvelle, sans attache avec le passé construit. Ces réflexions ont été à l’origine d’expérimentations, mais leur caractère parfois utopique rendait leur réalisation impossible à l’époque. jusqu’à nos jours les besoins urbains ont évolué, de nouvelles problématiques de pratiques urbaines ont émergé et ces réflexions basées sur l’organisation biologique peuvent nourrir les projets actuels.

Document lié : ADurand_Gr3_GILSON_GROS_SIDE.pdf

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Thème majeur : biomimétisme

Notions - mots clefs : adaptation optimisation cycle

Activités : Texte, Article

Famille : Texte "article revue"

Échelle : L

facebook Linkedin Viadeo