Menu

LHAN1 - Palimpseste

Statut

Palimpseste - 2010_...

PAL624

Sujet : Palimpseste

Auteur : Archinard Bruno et Boivinet Ninon

Un palimpseste est un parchemin dont on a effacé les premières écritures afin d'écrire un nouveau texte (du grec ancien palímpsêstos, « gratté de nouveau »).

Le palimpseste implique les notions d'effacement et de renouveau. Sa réalité physique confronte ce qui est visible en surface à l'empreinte indélébile de ce qui a été.
Le palimpseste apparaît comme une scène de lutte entre la persistance des choses et leur substitution.

Substitution : du latin substituere, "mettre sous". C'est l'action de mettre une personne ou une chose à la place d'une autre.
La substitution est une action résultant de la volonté de faire disparaître une chose au profit d'une autre. Cette disparition est motivée par un besoin ou un désir de nouveauté, il ne s'agit pas d'une volonté de destruction gratuite. Substituer apparaît donc à la fois comme un acte de destruction et de création, simultanément.
Pourtant l'étymologie du mot nous rappelle qu'il s'agit de "mettre sous", c'est à dire qu'il n'est pas question d'annihiler mais de mettre au second plan. Il n'y a ainsi pas de substitut sans substrat. Pas de création sans fondement.
La table rase est u thème récurent de l'architecture. Dans ce cas plus extrême, la substitution est sans concession, on pourraît même considérer que tant de radicalité se passe d'un quelconque fondement établi sur l'état passé. Pourtant, par soucis d'amélioration ou par idéologie, la politique de la table rase ne peut exister sans la mémoire de ce qu'elle a supprimé. La substitution fait ainsi écho à la place de la mémoire, de l'histoire et de l'évolution.


Subsistance : du latin subsitere, "s'arrêter, rester". C'est la continuation de l'existence après élimination des autres éléments.
A priori, la subsistance des choses matérielles n'est pas le fait d'une volonté, on parlerait sinon de conservation. Le travail de l'archéologue est basé sur cette capacité des choses à perdurer, à voyager dans le temps. La dimension romantique, historique, scientifique, incite l'homme à prendre le relai pour continuer de les faire exister.
La subsistance des objets peut d'ailleurs être souhaitée en amont et anticipée. Dans ce cas, on toucher souvent au mystique et au sacré. Cette volonté peut aussi s'inscrire dans un projet de faire cohabiter le passé avec le futur. La curiosité et le plaisir à produire une telle confrontation est encore une autre manifestation de la subsistance des choses ; la capacité à stimuler l'imagination et la créativité.


Le palimpseste est ainsi façonné par la substitution et la subsistance des choses qui le composent.

Objet d'étude archéologie avant tout, le terme de palimpseste est aussi employé dans d'autres domaines comme la littératures arts plastiques et l'architecture.
Dans ce dernier domaine, la ville apparaît comme palimpseste, un parchemin à écrire à l'infini, selon des modalités urbaines (graffiti, skate, usage de la ville) ou architecturales.

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Activités : Autre

Famille : Concept outils, Concept manifeste

facebook Linkedin Viadeo