Menu

Limite et expansion - Limite et expansion

Statut

Limite et expansion - 2015_...

Sujet : Limite et expansion

Auteur : Clotilde Paris

Limite et expansion.
La limite de la ville est souvent intimement liée à la question militaire et défensive. La décision de bâtir un mur, de creuser un fossé, de se retrancher derrière des fortifications résulte d’un besoin de se protéger des attaques d’autrui dans le territoire. La formation de cette enceinte résulte souvent d’une ville existante qu’il s’agit de délimiter en prévoyant sa future extension ou non. Elle peut aussi être une décision, un projet de ville nouvelle dont la forme de l’enceinte est entièrement voulue et dont il faudra ensuite planifier l’organisation interne. Qu’il soit adapté à l’existant ou entièrement conçu, le mur qui ceinture la ville limite pour un temps donné son expansion. L’évolution se fait ensuite de différentes manières, on construit hors des murs jusqu’à ce que l’étalement urbain soit suffisamment important pour induire la construction d’un nouvelle enceinte, on s’accroche aux murailles existantes pour bâtir le long de voies qui sortent de la ville, on se replie parfois au sein de murs plus confinés. Si le mur et la topographie sont très souvent utilisés comme limites physiques, l’eau peut aussi constituer un obstacle difficilement franchissable. Alors qu’il est possible de surmonter l’enceinte pour s’étendre au-delà, il semble plus compliqué de franchir des étendues d’eau.
Les différentes typologies de limites sont autant de cas d’études à travers lesquels se posent des questions d’organisation interne et d’expansion au delà du mur, inhérentes à l’acte d’emmurer.


Croissance polarisée au sein de la limite, Arras: Les villes du Moyen Age sont souvent ceintes puis s’étendent progressivement jusqu’à leur limites pour s’en affranchir par la suite. C’est le cas de la ville d’Arras qui s’est développée autour d’une cathédrale puis d’une grande et petite places de manière concentrique. Chacun de ces pôles attractifs permet à la ville de croître autour d’eux jusqu’à ce qu’ils soient totalement entourés de bâti. La ville s’étend ensuite par jonction entre ces pôles, le long des voies de communications et acquiert ainsi une “épaisseur” qui lui donne la qualité de bourg.

Extension au delà de la limite, les faubourgs parisiens: Alors que Paris est enfermé dans des enceintes successives, des constructions anarchiques s’accrochent littéralement aux murs de la villes et forment des grappes de bâti qui s’étendent à la périphérie. Les maisons s’adossent à l’enceinte et l’utilisent parfois comme échaffaudage. Le phénomène est très remarquable autour des portes, là où l’activité est plus importante et la limite intérieur/extérieur plus ténue. Les faubourgs qui sortent de la ville se bordent ainsi peu à peu de constructions jusqu’à devenir suffisamment importants pour être englobés par l’enceinte suivante.

Les villes fortifiées de Vauban, Neuf Brisach : Paroxysme de la ville fortifiée, Neuf Brisach est une construction ex-nihilo appartenant au « pré-carré » de Vauban. Elle est projetée à la frontière en réaction à la prise par les Allemands de Vieux Brisach. Les enceintes multiples et la topographie défensive limitent sans exception la ville. Elle n’a pas d’expansion qui lui est propre au sein de ces murs puisque la planification régit l’étalement de la ville . La ville projetée par Vauban à l’intérieur des enceintes est quadrillée et accepte en son centre un espace public carré logeant les représentations du pouvoir et les administrations de la ville.

Croissance et enceintes multiples, Milan au Moyen Age. A cette époque, la ville est close à la fois par un réseau de canaux et par une série d’enceintes. Elle se concentre dans une petite portion de territoire et on lit les prémices d’une extension le long des canaux, par delà les murs. On peut parler à la fois de construction hors les murs mais aussi de processus d’étalement jusqu’à la prochaine limite planifiée en amont et déjà construite. Le château, au Nord, surplombe la ville indique à la ville dans quelle direction s’étendre. Il s’avère que Milan poursuivra sa croissance de manière concentrique autour du château.

Quand la ville se replie, Nîmes : Les arènes de Nîmes sont utilisées comme enceinte de repli lors des invasions par les Wisigoths. Elles sont bouchées, fortifiées, on creuse des tranchées pour que ce lieu dédié aux combats et aux spectacles deviennent une place forte. Une ville de deux cent maisons se développe le long de ces remparts utilisant les gradins comme carrière. Les constructions sont disposées de manière concentrique autour d’un nouveau centre bâti au cœur des arènes. Au début du XIIème siècle, l’édifice cesse de jouer un rôle militaire et l’amphithéâtre est livré aux particuliers.

La limite architecturée et habitée, le fort Boyard : Ouvrage de Fort, la « ville-île » est un bâtiment construit sur la mer dont l’architecture constitue une limite à l’expansion de cette ville flottante. Le Fort Boyard, construit en 1850, permet d’accueillir deux cent cinquante personnes pendant deux mois et à pour vocation de protéger l’arsenal de La Rochelle. Il est une cour fortifiée inondable dont les enceintes sont habitées : ce sont les murs épais qui, à la fois, contiennent et accueillent les pièces de cette ville. Le centre, quant à lui, est laissé vide et accueille des usages multiples au gré des nécessités

Le château d’If,”île-prison”, Fortification française édifiée au XVIème siècle, le château d’If constitue une défense avancée de Marseille. Les limites de l’île sont surlignées par de hauts remparts qui renforce nt l’idée d’une expansion impossible; l’eau et la topographie constituant déjà d’infranchissables ostacles. Au centre de l’île est érigée une tour carré fortifiée qui servira tour à tour de résidence et de prison. Le château constitue ainsi une seconde limite au sein de l’île. On note, au cours des siècles, l’apparition progressive de constructions plus réduites s’appuyant sur les enceintes.

Document lié : limite_et_expansion.pdf

Voir aussi :

Groupe thématique : TD

Activités : Article

Échelle : M, L, XL

facebook Linkedin Viadeo