Menu

TANA1 - Rotor "L'usure comme Indice"

Statut

Rotor "L'usure comme Indice" - 2010_...

recueil_texte_2012_13_PART2

Sujet : L'usure comme Indice

Auteur : Rotor

Diffusion : (2010) Usus/usure : état des lieux, Bruxelles : Editions Communauté Française Wallonie-Bruxelles

L'usure comme Indice

En tant que réaction d'une matière en présence d'un usage, l'usure dévoile la matérialité de notre environnement. Elle rend explicite un aspect de notre réalité: les espaces dans lesquels nous évoluons sont des espaces conçus. L'usure est d'autant plus implacable qu'elle survient dans ces lieux où l'on a tenté de l'ignorer ou l'éradiquer. Elle finit toujours par renvoyer au monde matériel ce qui tente de lui échapper, par révéler ce qui se cache derrière l'illusion du prisme parfait.

(…)

Dans ce qui suit, nous proposons que l'usure, en tant que façonnement d'un objet par une succession d'interactions physiques, ait elle aussi une capacité actante, capable de mettre en marche des séquences causales non pas strictement physiques mais aussi sociales, c'est-à-dire, dans ce contexte ci, interprétables par un acteur humain et/ou animal.

(…)

Peut-on pour autant dire que l'usure signifie, dans le sens d'une comparaison au langage où une phrase signifie quelque chose ? C'est une supposition qu'il convient de nuancer. Car il ne s'agit pas de lire l'usure selon les codes d'une convention alphabétique et grammaticale. Si l'usure peut communiquer, elle se différencie toutefois des formes de communication langagière dans la mesure où elle n'est pas fondée sur un système de référents symboliques fixés par convention. Par exemple le mot "fumée" désigne un phénomène bien précis ; capacité. Une trace d'usure donnée n'a pas une signification précise, fixée par convention et partagée par une communauté.

(…)

L'usure s'assimile plutôt à un indice qui suggère une interprétation plus incertaine. Tel l'indice de consommation, l'indice de masse corporelle, il est un condensé d'opérations et d'informations préalables. Tel l'indice de Sherlock Holmes, il est la trace d'une action à reconstituer. Dans le domaine "indiciaire", terme tant économique qu'anthropologique , l'apparition d'une colonne de fumée suggère la présence d'un feu (et n'importe qui est capable d'interpréter la chose pour autant qu'il en ait déjà fait l'expérience) mais cela restera toujours une supposition: il peut y avoir de la fumée sans feu. L'interprétation de l'indice est donc potentiellement trompeuse. Il laisse l'observateur, à moins qu'il ne soit un enquêteur spécialisé en la matière, dans un état vaporeux et pré-cognitif. De plus, dans le cas précis de l'usure, le caractère trompeur et brumeux de l'indice est renforcée par une des caractéristiques intrinsèques à l'usure : elle comporte la trace d'une foule d'actions ; elle n'est pas une trace unique mais une multitude de traces

(…)

En faisant face à l'usure, l'aperçu de la globalité de celle-ci va porter une signification différente, qui dépasse l'action unique et situe l'observateur dans une temporalité diluée et dans un rapport à la foule de gens qui l'ont précédé. Intuitivement, les usagers perçoivent la foule dont il ne reste plus que les traces.



Image de fond : http://rotordb.org/project/2010_UsusUsures_expo

Document lié : th3_villien_texte_rotor_usure_1.pdf

Lien externe : http://rotordb.org/project/2010_UsusUsures_expo

Voir aussi :

Groupe thématique : texte

Thème majeur : Vivre l'usage

Notions - mots clefs : usage,environnement,évolution,communiquer,trace

Activités : Texte

Famille : Texte "article revue"

Échelle : XL

facebook Linkedin Viadeo